24.1.2013 Communiqué de presse des grévistes

provi-28communique grevistes 24 01 13

La réponse des grévistes au courrier du Conseil d’Etat

Nous, grévistes, nous battons depuis le mois de juillet 2012 pour le maintien de la CCT santé 21, la non-externalisation des services et le maintien de tous les emplois.

 Jusquau 23 janvier, voici les promesses qui nous ont été faites :

- Dans son courrier du 7 septembre 2012, Madame Ory s’est engagée à sortir La Providence de la liste hospitalière au cas où GSMN n’appliquerait pas la CCT.

- Le 18 septembre, la direction de la Providence s’est dite prête à maintenir la CCT santé 21 pour autant que l’Etat la finance.

- Dans le cadre de la conciliation qu’il a menée avec les parties, le Conseil d’Etat s’est engagé à présenter au personnel les conditions d’un rattachement au HNE.

Aucun de ces engagements n’a été respecté à ce jour !

Dans son courrier du 23 janvier, en réponse à notre résolution du 21 décembre2012, le Conseil dEtat déclare :

Le Conseil dEtat a reçu des garanties écrites de GSMN

Ces garanties écrites ne nous ont pas été communiquées.

GSMN garantit lemploi à tout le personnel de la Providence

Faux : le courrier du Conseil dEtat fait déjà mention dexternalisations et de possibilités de reprises de collaborateurs par HNE. Pour ce qui est des externalisations, elles se feront assurément en dehors des protections garanties par la CCT, péjoreront fortement les conditions de travail et déboucheront sans aucun doute sur des licenciements. En effet, comment GSMN pourrait-il garantir au Conseil dEtat le maintien des postes de travail par un autre employeur ? De plus, la durée de la prétendue garantie des emplois par GSMN nest pas précisée.

GSMN renonce à sanctionner les grévistes sils stoppent la grève au 31 janvier

De telles sanctions seraient de toute façon illégales puisquelles viseraient à sanctionner lexercice du droit constitutionnel de grève.

LEtat invite les grévistes à «profiter de cet engagement (de GSMN) et à reprendre le travail dans les délais impartis»

Par son conseil, lEtat valide un acte délictueux de lemployeur et sen rend complice.

GSMN continue dappliquer les conditions de la CCT Santé 21 jusquau 31 décembre 2013

Selon le Code des obligations, lors dun transfert dentreprise, lemployeur doit respecter la CCT en vigueur durant une année. Le transfert à GSMN na toujours pas eu lieu à ce jour. Sil devait être confirmé, les collaborateurs devraient recevoir un nouveau contrat quils pourraient signer à l’échéance dune période équivalente à leur délai de congé – généralement trois mois. Dès lors, selon le Code des obligations, la CCT déploiera ses effets au moins jusquau 30 avril 2014.

Le Conseil dEtat sengage à maintenir la Providence sur la liste hospitalière jusquau 31 décembre 2016

La planification hospitalière cantonale se termine au 31 décembre 2014 !! Comment lexécutif actuel peut-il présumer des décisions du législatif qui sera élu en avril 2013 ? La date du délai donné par le Conseil dEtat correspond curieusement à l’échéance de la CCT Santé 21. Faut-il sen inquiéter ? Sinon, pour quelle raison avoir choisi justement cette date ?

Le Conseil dEtat rappelle son attachement au partenariat social et aux CCT en particulier, y voyant la manière la plus efficace de travailler

Par sa politique actuelle, le Conseil dEtat va à lencontre de ses propres affirmations.

« En conclusion, le gouvernement encourage vivement les partenaires sociaux à se mettre autour de la table »

Nous réclamons depuis de nombreux mois louverture de négociations et ne pouvons que, à notre tour, encourager le Conseil dEtat à les rendre possibles.

D’’une manière générale, dans la démarche entreprise par le Conseil d’Etat, nous constatons les travers suivants :

Le Conseil dEtat annonce avoir fait d’âpres négociations avec GSMN

Nous sommes surpris davoir été tenus à l’écart de ces négociations qui nous concernent au premier chef.

La seule solution proposée par le Conseil dEtat est une reprise par GSMN

Il existe pourtant plusieurs autres scénarios. En premier lieu celui dun statu quo encore souhaité par lemployeur en septembre 2012. Pour ce qui est dune possibilité de reprise par HNE, le Conseil dEtat na toujours pas donné de délai documenté pour une reprise des différentes missions, malgré le fait que ce dossier s’éternise depuis de nombreux mois. On peut se demander avec quel sérieux le Conseil dEtat traite cette prétendue « urgence sanitaire ». Enfin, une collaboration accrue entre la Providence et HNE pourrait également être explorée. Or, malgré ses engagements, le Conseil dEtat na jamais fait de propositions sur ces autres pistes.

En conclusion, le courrier du Conseil d’Etat ne fait en rien réponse à nos revendications.

En revanche, le groupe GSMN obtient sans condition toutes les garanties demandées.

Notre combat a permis de mettre en lumière le projet de dumping salarial du groupeGSMN et place aujourd’hui l’Etat face à ses responsabilités.

Au vu de ce qui précède, nous souhaitons réaffirmer clairement nos revendications :

- maintien de la CCT Santé 21

- maintien de tous les emplois

- non-externalisation des services.

Il nous apparaît que la grève entamée le 26 novembre 2012 est notre ultime recours dans ce combat. C’est pourquoi nous confirmons notre détermination à continuer notre mouvement jusqu’à l’obtention de TOUTES nos revendications.

Nous rappelons la manifestation contre la privatisation de la santé ce samedi 26 janvier, qui rassemblera tous les manifestants à 10h30 devant la gare et qui se dirigera vers le centre ville. Ce rassemblement prend une importance capitale et nous appelons toute la population à venir manifester son soutien.

Les grévistes de la Providence

This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Comments are closed.